Ecopratiques & Ecothérapies

Quelles sont les différences entre les écopratiques et les écothérapies ?

Concrètement les écothérapies sont constituées d'écopratiques. C'est-à-dire qu'il s'agit de pratiques faisant intervenir des éléments naturels (pierres, bois, eau, feu, lune, etc.), des lieux naturels (forêts, montagnes, rivières, jardins, etc.) ou des êtres vivants (animaux ou végétaux). Les écothérapies sont généralement axées sur des pathologies psychiques comme les troubles mentaux divers, la schizophrénie, l'autisme, l'anxiété ou l'éco-anxiété, et visent à soigner la personne ou au moins lui apporter un mieux-être dans sa vie quotidienne. Elles ont généralement un fondement théorico-pratique solide et documenté scientifiquement. 

La différence entre les écopratiques et les écothérapies est essentiellement dans le caractère scientifique et protocolaire ainsi que dans la certification que la pratique a une visée thérapeutique contrôlée et qu'elle est fiable, c'est-à-dire qu'elle donne bien les bienfaits qu'elle est supposée donner. Les écothérapies sont donc à l'image d'autres thérapies et sont proposées par des professionnel·le·s certifié·e·s. 

Les écopratiques sont constituées d'une variété de pratiques qui ont été validées, sont en voie de validation ou n'ont pas été validées par un protocole scientifique. Ces écopratiques rassemblent des pratiques de développement personnel, des rituels de peuples indigènes, amérindiens, des pratiques de chamanisme, de psychologie, de méditation, artistiques, de danses, etc., toujours dans un but d'harmoniser les liens Humain/Nature et ainsi permettre des relations apaisées avec soi, les autres et la nature. 

 

Dans l'ensemble les écopratiques et les écothérapies s'adressent d'une part à des personnes ressentant une détresse émotionnelle liée ou non à la crise écologique et climatique, à l'éco-anxiété, au burn-out, ou à des personnes ayant un trouble psychologique spécifique (autisme, schizophrénie) et/ou physique, mais également à toute personne souhaitant mieux se connaître, avoir du soutien et vivre d'une manière plus authentique et heureuse, mais aussi voulant s'impliquer et vivre dans une société plus soutenable et durable pour la vie, humaine et non-humaine, sur la planète.

Elles visent donc plusieurs objectifs : 

  • Soulager les souffrances psychologiques (burn-out, éco-anxiété, solastalgie...) et psychosomatiques 

  • Favoriser une meilleure connaissance de soi et une santé mentale et physique optimale

  • Renforcer ou retrouver une connexion profonde et intime avec soi, les autres, et l'ensemble de la nature

  • (Ré)harmoniser les liens entre l'humain et la nature

  • Aider à trouver un mode de vie plus authentique et qui a du sens pour soi

  • Mieux-vivre les difficultés liées à la crise socio-écologique 

  • Renouveler ou favoriser les forces et motivations individuelles et collectives pour continuer d'agir dans la transition écologique

  • Encourager la transformation individuelle et collective, et ainsi construire des sociétés qui soutiennent la vie.

Exemples d'écothérapies

  • Hortithérapie

  • Zoothérapie

Exemples d'écopratiques